Sarah Hyland France • www.shyland.org » Sarah Hyland pour Self Magazine 2018




ELIZABETH GILLIES FRANCE | Visiter le site | Twitter
EMMA ROBERTS DAILY | Visiter le site | Twitter
LUCY HALE DAILY | Visiter le site | Twitter
VICTORIA JUSTICE FRANCE | Visiter le site | Twitter
CAMILA MENDES FRANCE | Visiter le site | Twitter
ALEXANDRA DADDARIO DAILY | Visiter le site | Twitter
ZOEY DEUTCH FRANCE | Visiter le site | Twitter




Visitez la galerie, plus de 70.000 photos de Sarah Hyland.








                  Sarah Hyland pour Self Magazine 2018

Hello tout le monde !! Pour notre plus grand plaisir, un nouveau photoshoot de Sarah Hyland vient de faire son apparition sur la toile. Sarah photographiée par Catherine Servel, a donné une petite interview (très touchante concernant sa greffe du rein) pour Self Magazine après avoir réalisé le shooting. Je vous propose de découvrir un petit extrait de l’interview de la belle traduite ci-dessous, ainsi que la vidéo du making of et le photoshoot lui-même. (si vous souhaitez lire l’article complet en anglais, c’est ici)

Traduction Interview – Selon ses chiffres, Sarah Hyland, 28 ans, a subi environ 16 interventions chirurgicales. Six au cours des 16 derniers mois environ, y compris une deuxième greffe de rein, une chirurgie laparoscopique de l’endométriose et une intervention chirurgicale pour corriger une hernie abdominale. Sa première greffe de rein, en 2012, était déjà connue du publique, son père était le premier donneur.

En octobre 2016, le corps de Sarah Hyland a commencé à rejeter le rein que son père avait fait don pour sauver sa vie. « Lorsque vous subissez une greffe d’organe, c’est fondamentalement une chose étrangère à votre corps », explique-t-elle. « Votre système immunitaire voudra l’attaquer et se demander: » Qu’est-ce que c’est? Ce n’est pas censé être ici. » Elle était épuisée par la fatigue et souffrait de fièvres et d’infections fréquentes. Une visite chez le médecin a révélé que son taux de créatinine, un déchet que vos reins sont censés éliminer de votre sang, était plus élevé qu’avant la greffe.

« J’étais très déprimée », dit-elle. « Lorsqu’un membre de votre famille vous donne une seconde chance dans la vie et que cela échoue, vous avez presque l’impression que c’est votre faute. Ca ne l’est pas. » En tant que personne qui s’identifie elle-même en tant que maniaque du contrôle et microgestionnaire, elle dit se sentir complètement impuissante. « Pendant longtemps, j’ai envisagé le suicide » dit-elle. Elle craignait d’ajouter un autre chapitre douloureux à son livre de luttes de toute une vie contre la santé et craignait de se sentir comme un fardeau pour ses proches.


 10




 Déc




   Post was written by: Kez in Interviews, Magazines, Photoshoots, Videos | Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *